Après les métamorphoses;

en route pour Gaïa  

Cette histoire est partie d'une coiffeuse : Vicky, qui voulait mettre en place un défilé de mode en demandant à des personnes porteuses de handicap d'y participer.

 

Cette histoire est partie de Christine, metteur en scène, qui a eu l'idée d'animer ce défilé sur le thème des "Métamorphoses" du poète latin Ovide.

 

Et puis, cette histoire est partie de Dominique, qui à suggéré de mettre en place une collecte pour Gaïa à l'issue de ce spectacle.

 

 

 

Gaïa est une petite fille fille de 4 ans.

 

Lorsqu'elle est venue au monde, Gaïa à eu un problème d'oxygène qui a laissé des traces importantes, au cerveau tout d'abord, et puis par voie de conséquence sur l'ensemble du fonctionnement de ses muscles. Les médecins lui attribuent un retard mental, elle n'arrive presque pas à déglutir, elle à besoin de couches, elle ne marche pas et pour l'instant elle n'arrive pas à parler.

 

Pourtant Gaïa communique de tout son être, comme si les déficits cités plus haut provoquaient en elle une soif de signaux qui tour à tour l'inquiètent ou l'émerveillent.

 

Gaïa à une petite sœur, Lyna, depuis le 11 mars 2019. Elles s'adorent tout comme leurs parents les adorent.

 

Mais au début de l'automne Gaïa à eu une grave maladie durant laquelle le sang à cessé de parvenir jusqu'aux extrémités de ses 4 membres et il a fallu l'amputer pour lui sauver la vie : Les doigts des mains, d'un pied et une jambe.

 

Aujourd'hui Lyna, Gaïa, Sylvia et Cyril sont enfin réunis, après des mois d'hospitalisation et de centres, dans leur deux pièces cuisines, au premier étage d'un immeuble sans ascenseur d'un quartier de la banlieue de Nancy.

 

Cyril, qui a dû interrompre son permis de conduire du fait de la maladie de Gaïa se déplace en bus ou à pied.

Sylvia ne conduit pas non plus : Les tendons de ses mains se rétractent, elle ne peux ni les fermer ni les ouvrir correctement. Elles fatiguent : pas de port de charge car parfois ses nerfs ne les commandent plus. C'est vrai que si on se sait pas, on ne fait pas attention... 

 

 Ils nourrissent le rêve de découvrir le monde avec leurs filles autant que cela leur sera possible.

 

La collecte effectuée à l'issue des « Métamorphoses » à permis de réunir 4800 Euros. La destination de cet argent n'est à priori pas très spectaculaire. C'est essentiellement un complément de fin de mois pour les couches et les petits pots indispensables au quotidien, et peut être aussi, lorsque son emploi du temps le permettra, l'occasion pour Cyril de reprendre ses leçons de conduite.

 

Un événement imprévu nous permet aujourd'hui de voir plus loin : Xavier, gérant d'un magasin de cycle à offert pour Gaïa une nacelle adaptable pour transformer un VTT électrique en triporteur.

 

L'association « Les Clayes Handisport » et « Entr'aide ont de leur coté fait l'acquisition du VTT. Cyril va pouvoir réaliser ses rêves de voyages avec Gaïa.

 

De son coté le footballeur à la retraite Basile Boli, qui participait à notre spectacle et a annoncé la collecte au coté de notre Marraine Marie-Amélie Le Fur à été tellement ému par leur situation qu'il s'est proposé de la parrainer. Ainsi, grâce à ses contacts et à sa popularité, Basile va leur permettre d'apporter publiquement un témoignage au nom des nombreuses familles qui vivent au quotidien les même difficultés qu'elle.